Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ON EN EST LÀ :

Le Blog de Jérémy Manesse

Pages

Publié par Jérémy Manesse

Il y a eu un échange intéressant en commentaire d'un de mes derniers articles, mettant en exergue le fait que parmi les visiteurs de ce blog, en particulier parmi ceux qui me visitent du fait de ma participation à l'adaptation des comics édités par Panini, il y en a qui n'en ont pas grand-chose à carrer du théâtre en général, et qui ont peu de chances de changer d'avis malgré mes efforts en la matière. Du coup est venue la grande question : mais alors, tout mon battage pour sensibiliser mes lecteurs au montage de ma prochaine pièce, est-ce que ça sert vraiment à quelque chose ?

Ben justement, c'est la question à laquelle on a le plus souvent répondu non, au Café de la Gare. L'atout essentiel pour une pièce de théâtre, sans laquelle on n'arrive à rien, c'est le bouche à oreille. L'efficacité de tout le reste, information, publicité, tout ça... est difficilement quantifiable, et en général vaut mieux pas quantifier parce que c'est souvent assez décevant.

Mais voilà, c'est toujours mieux que de ne rien faire et d'espérer que les gens apprendront qu'une nouvelle pièce va se créer dans un des dix-huit mille théâtres parisiens de façon spontanée, et qu'ils choisiront d'aller voir celle-ci plutôt que les quatre milliards d'autres qui se montent dans les quatre derniers mois de l'année. Vous avez vu comme je fais des phrases à rallonge ? Ca m'arrive toujours après que j'aie fini de traduire un volume de Transmetropolitan.

Déjà, et puisqu'on en parle, les lecteurs de comics sont une part importante de mon "lectorat", mais il n'y a pas qu'eux qui viennent dans les parages. Comme je disais en commentaire ailleurs, la différence est sans doute que les fans de comics sont habitués à dialoguer avec moi sur les forums dédiés, et qu'ils sont donc moins craintifs quand il s'agit de "lâcher des kom". La preuve avec je sais plus qui qu'a carrément pondu une critique de moi. Faut être à l'aise.

Mais faisons un peu le point sur l'efficacité de mon hyper-précoce campagne de com à propos de À Suivre...! : même parmi les gens qui doutent de la pertinence du truc, il s'avère qu'il y en a qui se disent que peut-être ils profiteront d'un passage à Paris pour venir voir. Sans doute avec une autre personne, qui elle ignorera à priori totalement qui je suis. C'est des gens qui sont aussi au courant que la chose va se monter. Qui dit qu'ils ne vont pas se retrouver à avoir une conversation avec quelqu'un qui lui dira un truc du genre : "tiens, à la Toussaint, je passe à Paris, je pense que je vais aller au théâtre mais je sais pas quoi aller voir". "Ah, j'ai entendu parler d'un truc, je sais pas trop ce que ça vaut mais ça fait six mois qu'on me bassine avec sur Internet". "C'est quoi ?". "À Suivre au Café de la Gare. C'est le mec qui traduit Preacher et Amazons Attack, mais j'en sais pas beaucoup plus. Par contre, je crois qu'il y a un site". "Amazon quoi ?".
Il n'y a pas de petite information. Ca parait con, mais comme je disais en réponse à un des commentaires, on ne cherche pas à faire la fréquentation de "Bienvenue chez les Chtis". La salle fait 300 places, on joue quatre fois par semaine... et si on a cent payants tous les soirs, je serai déjà hyper satisfait. Et ça paraît pas le bout du monde. Et puis je suis content de parler de la pièce parce que ça occupe évidemment le gros de mes pensées ces temps-ci, je m'amuse beaucoup à réfléchir à la forme que prendra le making-of et je sais que j'arriverai à tourner le truc sans que ça dévoile trop le contenu du spectacle. A partir de là, je vois vraiment pas ce que je risque.

D'autant que tout ça, ça me coûte pas cher (bon, à part la caméra HD, mais elle ne servira pas qu'à ça, hein). Ce qu'il y a de génial avec Internet, c'est que c'est le seul média à notre disposition qui nous offre l'opportunité d'une fenêtre d'information quasi totalement gratuite, pour peu qu'on ait son réseau. Je ne vous dirai pas le prix des campagnes de pub, ça me déprimerait pour la soirée, mais ce qui est sûr c'est que même s'il y a trois gars qui se retrouvent à venir voir la pièce après en avoir entendu parler ici, l'opération est déjà rentable. Avec les ressources financières qui sont les nôtres, ce serait vraiment ballot de pas se servir d'Internet.

Mon opinion sur la com (et oui, j'ai le sentiment que c'est difficile maintenant de lancer une pièce si on n'a pas un genre de licence de com), c'est que chaque chose en soi ne sert pas à grand-chose, mais que toutes les démarches pour faire parler du spectacle constituent des relais, qui j'espère feront que, dans le meilleur des cas, lorsque le bouche à oreille se mettra en marche, il atteindra des gens qui auront déjà entendu parler du spectacle d'une façon ou d'une autre, ce qui les rendra plus faciles à convaincre. Puisqu'on est tous des moutons, comme les autres. (Oui, oui, c'est encore une petite remontée de Spider Jerusalem).

Alors qu'est-ce que j'ai préparé pour le lancement de À Suivre...! le 23 octobre au Café de la Gare ? (Et au point où on en est, ne me dites pas qu'il y aura pas une voix dans le coin de votre tête qui vous dira le 23 octobre "tiens, il se passe pas un truc, aujourd'hui ?")
Je ne reviendrai pas sur le site, le making-of, tout ça c'est parti. Puisqu'on parle de Transmet et outre le rêve de geek, je pense qu'avoir une affiche dessinée par Darick Robertson est un gros atout. Déjà, j'en suis super content. En plus, faut dire qu'il y en a pas beaucoup, des belles affiches de théâtre. Enfin, les plus efficaces sont en général celles qui sont dessinées, à mon sens. Celle qu'Oeming m'avait faite pour La Partenaire de l'Inspecteur Murdock avait eu son petit effet, pas forcément immédiat mais réel. Darick planche par ailleurs sur un visuel supplémentaire, rappelant l'affiche "provisoire" que je vous ai dévoilée récemment, et qui servira pour la version flash du site Internet, et pour faire des flyers supplémentaires pour la pièce, histoire de varier les plaisirs.

Il y aura aussi de la pub. Métro, colonnes Morris, Internet. La pub, pour moi, c'est clair : ça n'est efficace que si les gens ont déjà entendu parler de la pièce, même de façon très lointaine. Sinon, ça sert à rien. C'est aussi, connement, un signe pour les journalistes que c'est un spectacle "sérieux", et qu'ils n'ont pas besoin d'attendre la 250ème pour venir voir. Mon attachée de presse est ravie des campagnes de pub que j'ai prévues, par exemple. Pour elle, c'est un outil. Un peu cher à mon sens, mais pareil, je ne crois pas qu'on puisse encore en faire l'économie. Bon, après, ne vous attendez pas à voir Paris noyée sous les affiches de À Suivre...!, hein. On est dans des budgets restreints, quand même... mais ça, je crois que tout le monde l'a compris.

Et puis il y a les partenariats. L'avantage de s'y prendre super tôt, c'est que ça permet de décrocher des partenariats plus intéressants. J'ai donc quelques boîtes qui mettront en avant le spectacle, d'une façon ou d'une autre. Ceux qui ont visité le site (www.asuivre.org) s'en sont aperçus, j'ai fait des rapprochements avec Dailymotion, 20 Minutes, Rires & Chansons, Panini Comics et un trio de revendeurs : la Fnac, Ticketac et Theatre Online. Chacun a pu me proposer quelque chose : les affiches seront présentes dans les Fnac Billetterie pendant deux semaines, par exemple (et on devrait apparaître dans la revue Contact), et l'affiche devrait apparaître dans quelques revues Panini d'ici la fin de l'année, pour ne parler que de ces deux partenaires-là. On a peut-être aussi une chaîne de télé avec qui on pourrait faire un truc, mais j'attends encore la confirmation alors j'en parle pas.

Bien sûr, tout ça c'est très beau, mais si le spectacle est pourri, ça se saura très vite. (Quoique, des fois, on a des surprises...) Là aussi, je pense avoir mis tous les atouts de mon côté... mais on reparlera plus tard. Oui, parce qu'à un moment, je vais arrêter de parler de ce qui entoure le spectacle et vous parler du spectacle en lui-même.

Les résultats ? Ben, pour l'instant, le petit teaser crétin qu'on a fait avec tite chérie a été visionné en entier un peu plus de 500 fois. Ca fait donc en gros 500 personnes de plus qui sont au courant que le spectacle va se monter que si j'avais rien fait. Et j'ai découvert hier qu'on avait déjà vendu quelques places chez les revendeurs partenaires, plus de trois mois avant la première. Pas grand-chose, hein. Mais ça, c'était jamais arrivé au Café de la Gare, je crois. Et ça booste le moral.

J'en profite d'ailleurs pour signaler à ceux qui se disent qu'ils vont finir par se laisser tenter (et qui se disent qu'à force, on va peut-être afficher complet dès la mi-septembre, mwahaha) que nous lancerons le spectacle dans le cadre de l'opération "Premiers aux Premières". C'est assez simple, comme principe : pour les trois premières semaines de représentations et chez tous les revendeurs, les places sont à demi-tarif (12 Euros au lieu de 24). Ca inclut donc les fameuses vacances de la Toussaint. Ca vaut donc le coup de venir au début. On sera prêts, promis.

Ce que j'essaie de faire, en somme, c'est d'utiliser tous les outils à ma disposition pour faire un beau lancement. Et j'y vais à fond, parce que s'il y a un truc dont j'ai pas peur pour l'instant, c'est de la surexposition médiatique. Ce que je veux dire par là, c'est que j'aurai beau faire des pieds et des mains, je n'aurai jamais l'air de matraquer autant qu'un Windows Vista, un Dark Knight... ou un CD de Carla Bruni, tiens.

(Image copyright bibi)

Commenter cet article

Ludo 15/07/2008 09:34

je me souviens d'avoir lu ici que tu jouais aussi tes pieces en Décembre à la montagne.Est ce prevue aussi ? (ouais je sais, c'est loin ! dans le temps et dans l'espace ^^ )

Jérémy Manesse 15/07/2008 11:36


Ca se fera sûrement, oui ! Mais plutôt début 2009, en général on y va entre février et avril (il s'agit de la station de Val-Cenis).


Seth Cohen 12/07/2008 21:34

Intéressant tout ça. Je vais essayer de venir pendant les vancances de la Toussaint maintenat que je connais le tarif reste plus qu'à me renseigné pour le train.Sinon vivement qu'on voit l'affiche.

Jérémy Manesse 19/07/2008 17:25


Oui, vivement. J'attends toujours la version avec couleurs, et je ne veux pas la dévoiler avant ça.


Yaneck 11/07/2008 20:16

On peut aussi venir lire ici pour ton travail comics, et s'intéresser grandement au théâtre.Pour ma part, je n'ai pas la culture sélective, dans les grands genres...