Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ON EN EST LÀ :

Le Blog de Jérémy Manesse

Pages

Publié par Jérémy Manesse

Ma tite chérie étant à Avignon, et étant donné que j'ai pris un peu d'avance sur mes trads (jusqu'à ce que je me retrouve à la bourre, bien sûr), je profite de mes soirées pour me faire quelques séances de rattrapage sur des films que j'ai depuis un petit bout de temps dans ma collec, mais que je n'ai jamais pu convaincre ma dulcinée de regarder, ou que je ne lui ai jamais proposé tellement c'était pas la peine. Des films de garçon, quoi.

Enfin, non, c'est pas tout à fait juste, parce qu'il y a des films de garçon qui plaisent bien à tite chérie. Et Zodiac, de David Fincher, ne peut pas vraiment être qualifié comme tel... même si c'est moins évident avant d'avoir vu le film qu'après. Tite chérie ne voulait pas voir Zodiac parce qu'elle avait Seven en tête, qui l'a traumatisée comme tout être normalement constitué. Il me semblait bien avoir lu que ce film-là n'avait pas grand-chose à voir (et je voyais mal Fincher faire deux fois le même film), mais ça ne l'a pas convaincue, du coup elle a décrêté qu'elle voulait plus voir de films avec des serial-killers parce que ça la stresse. Que des êtres humains puissent faire des choses de ce genre, j'entends.

C'est dommage qu'elle ne l'ait pas vu, ce film, parce que l'approche du genre est très intéressante : il y a notamment une conversation qui fait vachement relativiser les massacres d'un tueur en série, où on dit que même le plus sanguinaire d'entre eux ne fera jamais plus de victimes qu'un bon gros accident de la route. Ce sont des cas qui marquent l'imaginaire collectif, mais d'un point de vue statistique, c'est du pipi de chat. Du coup, ce film est aussi intéressant parce qu'il aborde cet aspect, d'une société qui commence (on est dans les années 70) à faire tout un pataquès à partir d'un pipi de chat statistique. Ca n'a pas grand-chose à voir avec la folie sécuritaire que nous traversons et sur laquelle il va falloir que je revienne un de ces quatre (je ne parle pas que de la sécurité "policière" mais des histoires de normes, de "risque zéro", de "comment faire pour que ça n'arrive plus jamais" qui vont entre autres nous obliger bientôt à tous mettre des détecteurs de fumée dans nos maisons), mais j'y vois un signe avant-coureur, sans doute surtout parce que ça me travaille beaucoup en ce moment, j'admets. Mais faudra que je mette ça à plat, parce que là, je sens bien que ce paragraphe est un peu confus.

Bon, mais sinon, il est bien ce film ? Il est... curieux. Je ne peux absolument pas dire qu'il n'est pas bien : le casting est impeccable, la réalisation est comme d'hab avec Fincher à tomber par terre (tite chérie était aussi un peu découragée parce qu'elle confondait la réal lascive de Fincher avec le clipage surdécoupé de Guy Ritchie, Dieu sait pourquoi), le film a été entièrement tourné en HD ce qui fait du HD-DVD une pièce assez magnifique... C'est drôle et effrayant, avec peu d'action mais souvent surprenant.

Et pourtant... je sais pas, j'en suis ressorti avec une petite impression de fouillis. Déjà, malgré le fait que ce soit la Director's Cut que j'ai vue, il y a des trucs que j'ai pas bien compris, alors que je crois être quelqu'un d'assez attentif qui devine en général qui est l'assassin pendant la première bobine. Là, par exemple, et ça n'est pas un spoiler très important, je n'ai absolument pas compris pourquoi un des flics se fait à un moment accuser d'être l'auteur d'une des lettres du Zodiaque. Mais pas du tout. Il y a deux trois trucs comme ça qui passent très vite et après lesquels on a du mal à raccrocher les wagons. Il y a des personnages importants dans la première partie du film qui disparaissent quasiment de la deuxième moitié... et qui manquent un peu, du coup. Dans le même genre, on oublie complètement les histoires de codes qui semblent si importants au début. Et puis le film démarre un peu comme un truc à la Scream, pour ensuite complètement laisser tomber ce côté-là, sauf à quelques rares occasions. Fincher était visiblement plus intéressé par l'enquête que par son tueur en série, et on a un peu l'impression que deux films cohabitent. Je ne dis pas forcément que c'est raté, simplement qu'en arrivant au bout, ça m'a laissé une impression un peu... bordélique, quoi, pas super maîtrisée.

N'empêche qu'il y a beaucoup de moments très très biens dans ce film, et que c'est un bon moment, mais j'ai le sentiment qu'il me sera sorti de la tête d'ici la fin de la semaine. Ne vous laissez pas arrêter par la crainte de revoir Seven, en tout cas, le film n'a rien à voir. Et il est beaucoup plus enjoué, aussi.

Autre Director's Cut, autre sentiment mitigé, mais en blu-ray, cette fois : La Légende de Beowulf, la dernière imagedesynthèserie en date signée Robert Zemeckis. J'ai pas vu sa précédente tentative, Le Pôle Express, mais de ce que j'en ai entendu, j'ai pas raté grand-chose. Là, le côté dessin animé pour adultes avec des vikings qui se font démembrer, ça me plaisait plus, comme concept.

Je crois qu'il y a vraiment un problème quand on est dans l'image de synthèse photoréaliste, c'est qu'on est sans arrêt perturbé par les pensées "ouah, qu'est-ce que c'est bien fait" et "ah non, là, c'est pas terrible". Il y a pas ce problème-là sur les Pixar, par exemple, parce que les animateurs y créent leur propre univers : une fois qu'on est dedans, on y est, point. Sur un truc comme Beowulf, dont l'animation est pourtant excessivement réussie, chaque mouvement un peu raide, chaque interaction un peu bancale avec les objets... distrait. On se demande pourquoi les assiettes ne sautent pas sur les tables quand tout le monde tape du pied, pourquoi le gars rebondit sur le pilier sans avoir vraiment l'air de le toucher... bref, on gamberge un peu trop.

Ce qui est en même temps un gage de la réussite du film, quand il est réussi, parce qu'il y a des moments où j'ai pu oublier tout ça et m'immerger dans le truc, qui a pour lui une vraie ambiance. Il faut sans doute en remercier Neil Gaiman et Roger Avary, les scénaristes, dont j'avais totalement oublié qu'ils avaient participé au film avant de voir leur nom au générique (de même que John Bolton, qui a réalisé le design de certains personnages) et le casting assez grandiose. Le côté gore, tellement inédit dans ce genre de truc, est aussi assez efficace, et la plupart des visages des personnages principaux sont très réussis. En plus, le film ne va pas vraiment dans la direction où on s'attend qu'il aille, c'est un truc assez noir, plutôt sympa. Sauf que la première créature, Grendel, est vachement plus impressionnante, réussie et pathétique que celle qui vient plus tard.

On comprend bien ce qui plaît à Zemeckis dans cet exercice. Il a toujours aimé les travellings impossibles, je m'en souviens d'un ou deux pas piqués des vers dans Contact et de quelques autres dans Apparences. Ici, il peut s'en donner à coeur joie : on pourrait penser qu'ils sont moins impressionants du fait qu'on est dans de l'image de synthèse, mais non, il y en a quand même un certain nombre de très inventifs et réussis (et qui seraient sans doute carrément impossibles à faire en vrai). Bon, il y en a peut-être un peu trop, avouons-le, du genre "on va encore faire tout le travelling pour sortir du palais et aller dans la forêt ?".

Mais voilà, là aussi, c'est un film qui mérite le coup d'être vu, même si, pareil, je crois pas que j'y repenserai beaucoup. Peut-être juste pour le revoir dans quelques mois, avec mon frère à qui ça devrait beaucoup plaire.

(Image Copyright Paramount)

Commenter cet article

Jeanseb 16/07/2008 23:12

Je pense que si ta belle confond Fincher et Richie, c'est peut-être parce que Brad Pitt se bagarre torse nu dans Snatch et dans Fight Club.

Jérémy Manesse 19/07/2008 17:23


C'est ce que j'ai pensé aussi...


fanficsworld 16/07/2008 19:12

Pour Amazon Attack, j'avoue que sur le coup j'ai juste été scandalisé. Mais avec le refus, c'est un peu de la lassitude qui s'est installé. Une impression que Panini a abandonné, qu'il ne sort plus du DC que pour rentabiliser l'achat de la licence, mais sans plus. Donc, je suis pas sûr de pouvoir être plus déçu que ça lol J'espère au moins que Panini persistera sur le terrain de la librairie....   FJTThom... oui oui, FJT c'est le code que j'ai inscrit au mauvais endroit lol Du coup, je le laisse, na !!

Julien-Nicolas 14/07/2008 22:37

Bonsoir Jérémy.Un peu d'accord avec toi en ce qui concerne ZODIAC. D'une part, je l'avais trouvé un peu long, peut-être que le fait de l'avoir visionné dans une petite salle de ciné peu confortable d'une station de ski y est pour quelquechose. Peu probable de bien apprécier un film lorsque ses lombaires crient au martyre et à la persécution pendant presque 3 heures. Ceci dit, j'ai trouvé le jeu des acteurs absolument bon, surtout le petit Gyllenhaal, suivi de très près par l'énnervant Ruffalo (qui, bon sang, est une bonne tête à claque tétue durant 90% du film).De plus, je dirais une chose qui m'a frappé et que je garde en mémoire un an aprés le visionnage, c'est ce punaise de sentiment de "ilmanquequelquechoseàlafin" qui m'a fait dire à ma moitié à moi que je comprenais pas pourquoi "tout ça pour ça".Bon, malgré tout, je ne peut que conseiller de voir ce métrage, c'est du bon Fincher, un leger cran en-dessous de Se7en.En ce qui concerne LA LEGENDE DE BEOWULF, par contre, je suis plus positif que toi pour ce film. Malgré le fait d'être obligé de se taper l'improbable gueulle d'Angélina Jolie même dans un film de synthèse, je suis resté très satisfait du traitement de cette histoire. D'une, parce que pour moi la prouesse était incroyable, le jeu d'acteur visible même pour des personnages irréels, et de deux, parce que j'ai découvert l'histoire (même librement adaptée) sans aucun a priori, n'ayant jamais vu le nanard de Lambert au titre éponyme.Bon, ok, la morale de l'histoire c'est du vu et revu, la soif de pouvoir, la malédiction sur des générations ...bla bla bla ...Mais bon, très bon film de Zéméckis pour moi. Puis j'ai pas fait trop attention aux assiettes qui bougaient pas sur la table pendant la fête, hein, j'avais la bouche ouverte tout le long dans un plaisir ébahi. Mais bien d'accord en ce qui concerne ton parallelle entre Grendel et la-créature-qui-arrive-plus-tard-dans-l'histoire.Ceci-dit, puisque tite chérie de toi n'est pas là, as-tu regardé des films "de garçon" (non, pas ceux que tu penses, là) un peu gore comme REC, Diary of the Dead ou Cloverfield ? (quoique ce dernier, il me semble que tu en as déja parlé tantôt, je sais plus). Le traitement de ces trois oeuvres est identiques, quoique "auteurés" completement differement, je suis curieux de connaitre ton avis sur ce "nouveau" style de film.

Jérémy Manesse 15/07/2008 11:40


Alors oui, j'ai vu Cloverfield, j'en avais parlé ici... avec ma tite chérie, d'ailleurs, qu'avait vachement aimé. A mon avis, avec ce film, on est allés au bout de ce que peut proposer ce
parti-pris de réalisation. On reverrait peut-être des Blair-Witch-like par ci par là, mais certainement pas autant que ces derniers temps, à mon avis.

Je n'ai pas vu les deux autres. Les trucs de zombie, pour moi, c'est plutôt un truc à voir en bande. J'aime bien ça, mais voir ça tout seul... je trouve ça moins rigolo. Et à vrai dire, tite chérie
supporte mieux ce genre de truc fantastique (on a vu Planète Terreur ensemble et on a bien ri) que les trucs avec des tueurs plus réalistes comme Seven ou le Silence des Agneaux. (Qu'elle confond
toujours avec le Seigneur des Anneaux, d'ailleurs)


fanficsworld 14/07/2008 21:55

Salut ! Tu sais que tu as des titres à la con, des fois, toi ? lol En commençant la lecture, je me suis dis "bon, qu'est-ce qu'il va encore nous avoir trouvé comme excuse pour parler du signe zodiaquale de Beowulf ?" lol Concernant Beowulf, j'ai du mal à voir un film qui me rappelera toujours le nanard avec Christophe "Highlander" Lambers. Bon, c'est pas tout ça, mais quand est-ce que tu nous expliques à quel point tu es scandalisé par le traitement réservé à Amazon Attacks ? lol Thom... a peur de ce que ça signifie pour DC en général, parce que le Amazon Attack a quand même un goût de "je jette l'éponge" :/

Jérémy Manesse 15/07/2008 11:41


N'attend pas trop de choses de mon article sur AA, hein, tu risques d'être déçu.