Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ON EN EST LÀ :

Le Blog de Jérémy Manesse

Pages

Publié par Jérémy Manesse

Cette semaine, on s'est fait un marathon de rattrapage avec tite chérie, vu qu'on a reçu la saison 2 de Heroes en Blu-Ray. On avait entendu beaucoup d'histoires d'horreur sur cette saison 2, réputée catastrophique. Bon, au final, on est bien loin du naufrage... mais ça veut pas dire que cette saison est géniale, loin de là. Attention, il y aura sans doute quelques spoilers.

En fait, si vous vous souvenez bien, je n'avais déjà été qu'à moitié convaincu par la première saison, que je trouvais efficace, bien réalisée et tout... mais que je trouvais plombée par les réactions crétines de certains personnages et par un grand nombre d'incohérences. Ben avec la saison 2, j'ai trouvé en gros les mêmes qualités et les mêmes défauts, mais je dois dire que les onze épisodes imposés par la grève des scénaristes rendent la chose assez digeste. Les rebondissements sont assez bien vus, les méchants sont réussis, Papa Bennet est toujours aussi intéressant, la petite nouvelle Veronica Mars est un personnage assez sympa, certaines images sont graphiquement superbes, surtout en HD (je pense à celle où un personnage se prend une balle dans l'oeil, par exemple)...

Non, le vrai problème de Heroes continue à être la crétinerie de ses "héros". C'est sympa de faire de bons méchants, mais à force d'abrutir les héros, on va finir par être tous dans le camp de Sylar, hein. A part Nathan Petrelli, qui semble être la seule personne du casting intéressée par l'idée de faire avancer le scénar, et Hiro qui continue à surprendre tant il est attachant (alors que son personnage est quand même un cliché ambulant), c'est vraiment la compagnie des branques. Voici mon Top 5 des personnages les plus neuneus de Heroes Saison 2 :

5. Molly. A vrai dire, c'est assez injuste parce que le passage qui m'a navré fait partie des scènes coupées de la fin alternative, où on annonce à la télé qu'un dangereux virus a été libéré, et qu'elle appelle Mohinder avec un grand sourire en disant : "oh, regarde, il y a Matt à la télé !" Mais bon, de toute façon, avec Parkman et Mohinder comme parents adoptifs, elle est mal barrée dans la vie.

4. Maya. Mais écoute ton frère, pauvre tache.

3. Parkman. Molly, trouve mon père. Oh non, finalement, je veux pas le voir. Bon, si, quand même. Oh merde, t'es dans le coma, je regrette. Mais est-ce que je vais voir mon père ? Si ? Non ? Bon, allez. Oh, Molly, pardonne-moi, je te le demanderai plus. Je suis torturé mais je suis gentil. A moins que ?

2. Peter. L'a failli être premier, hein. C'est sûr qu'il peut bien avoir tous les pouvoirs du monde, vu ce qu'il en fait. Je ne veux pas ouvrir cette boite, peut-être que j'étais méchant avant. Attends, mais en fait, peut-être que j'étais gentil, comment savoir ? Je sais, je vais ouvrir cette boite, arrête de m'en empêcher ! Comment ça, tous mes amis me disent que le type avec qui je vais chercher un virus hyper dangereux est méchant ? Moi je lui fais confiance parce que c'est COMME CA ! Non, je ne lirai pas ses pensées pour vérifier, je lui fais confiance parce que la femme que j'aime est COINCEE DANS LE FUTUR ! Je sais, ça n'a rien à voir, tais-toi ! Et tu vois la porte blindée, là ? Je vais prendre un quart d'heure pour l'arracher de ses gonds plutôt que de la traverser avec mon pouvoir de passe-murailles, parce que... euh... Tiens, ma copine dans le futur, je l'ai complètement zappée, tiens.

1. Mohinder. Mais que quelqu'un le jette sous un train, bordel. Dès qu'il est là, on peut être sûr : 1) Qu'il va prendre la décision la plus pourrie possible. 2) Qu'il va faire un grand discours pontifiant pour l'expliquer. 3) Qu'il va passer quatre épisodes à se lamenter sur les conséquences de ses erreurs.

Voilà. Bon, sinon, le Blu-Ray propose des bonus assez sympa, qui doivent être aussi sur le DVD, j'imagine, à propos de la grève des scénaristes, avec la fin de l'épisode 11 telle qu'elle était prévue au départ (assez rigolo de voir comme un simple sursaut d'efficacité de Peter peut sucrer toute la deuxième moitié de la saison), une interview intéressante des auteurs indiquant ce qui devait se passer dans la suite de la deuxième saison, et des scènes déjà tournées des épisodes 12 et 13, dont j'ignore si elles ont finalement été réutilisées dans la saison 3 et dont la dernière surtout laisse supposer des choses assez sympathiques pour la suite.

Mais putain, ces héros, on a envie de les gifler, des fois.

(Image Copyright Universal)
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Yaneck 06/12/2008 22:35

Jérémy, quid de ta pièce? Comment cela se passe-t-il?

Jérémy Manesse 08/12/2008 15:13


Plutôt très bien. J'en recauserai très prochainement, la semaine prochaine, sans doute...
Merci de t'inquiéter ! ;)


René 27/11/2008 16:17

Amitiés d’un petit poète qui s’enquiert de toute lumière…et vous convie au partage des émotions…

ANONYME (LE) 22/11/2008 03:18

Ah Nathan Petrelli ! Adrian Pasdar fait une resucée (gentillette quand même) de son personnage de Jim Profit (meilleure personnage de série-télé de tous les temps, d'ailleurs Profit est la meilleure série-télé de tous les temps) mais il est toujours aussi bon.

nicoalk13 20/11/2008 14:46

moi j'ai trouver pire en la personne de DEBRA MORGAN dans dexter... y'a des baffes qui se perdent....
la série est trés bonne mais alors son perso....

fanficsworld 20/11/2008 12:48

Bah dans la Saison 3, Mohinder et Peter pourrait bien fusionner... Et dans le genre, ils arrivent même à gacher Sylar, tiens, aussi... En fait, j'aime bien Heroes, la Saison 3 est sympathique, mais on est vraiment très très loin de la superbe Saison 1... et j'en connais des tas qui vont regretter la 2, d'ailleurs lol Thom...