Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ON EN EST LÀ :

Le Blog de Jérémy Manesse

Pages

Publié par Jérémy Manesse

Oui, il était temps de faire une grande séance de rattrapage pour faire le point sur les albums que j'ai traduits et qui sont sortis ces derniers mois, voire même de prendre un peu d'avance. Bon, pour la plupart des ouvrages ci-dessous, vous avez sans doute déjà eu l'occasion d'y goûter... mais après tout, la vie d'un album librairie est bien plus longue que celle d'un album kiosque, et dans le déluge de trucs qui sortent, il se peut que vous ayez raté des trucs sympas.

En décembre, le tome 5 et pour l'instant dernier tome de Tom Strong est sorti. C'est un peu compliqué puisque ça n'est pas vraiment une aventure de Tom Strong, mais des héros de Terra Obscura, ces reliques du passé qui sont par ailleurs ressorties de la naphtaline cette année par Alex Ross et consorts dans Project : Superpowers (que publiera également Panini). L'album, non scénarisé par Moore, est clairement un cran en-dessous des précédents, mais ça reste tout à fait lisible. Il y manque juste le génie. J'imagine que c'est le moment où tout le monde attend que je dise s'il y a des avancées sur les quelques "dossiers" que j'ai évoqué à la sortie d'Angoulême, en particulier sur le front ABC. Le soleil s'éclaircit considérablement de ce côté là, puisque non seulement le dernier volume de Promethea est devenu une quasi-certitude (même si je n'ai pas encore de date... je sens que je vais me retrouver à devoir le traduire en urgence, tiens !), mais en plus, on parle maintenant de rééditer les premiers tomes de Promethea ET de Tom Strong pour donner une deuxième chance à ces séries. J'imagine que la sortie de Watchmen aide bien à prendre ces décisions... ainsi que la pression des libraires FNAC qui arguent que c'est difficile pour les gens de prendre un truc comme Promethea au volume 4. Ce qui est bien évidemment pertinent. Du coup, Top Ten pourrait aussi être de la partie, et on parlait déjà à Angougou de se repencher sur League of Extraordinary Gentlemen. Bon, tout ça ne se fera sans doute pas dans les cinq minutes (et tout ne se fera peut-être pas), mais ce sont de meilleures nouvelles que la disparition totale des séries ABC des plannings Panini, non ?

J'ai récupéré en urgence le Marvel Heroes Hors Série surprise de fin d'année, consacré aux Jeunes Vengeurs, et ça a été assez agréable à faire. Le dernier épisode, starring Oeil de Faucon et illustré par Alan Davis, en particulier, est un bon moment. Mais voilà, je ne m'étends pas trop dessus, vu que c'est du kiosque et que c'est sorti il y a presque trois mois.

Si vous étiez fan de la Tour Sombre et que vous avez été un peu déçu par les trois premiers volumes, relatant des événements déjà décrits dans les bouquins, le volume 4 est peut-être l'occasion d'y revenir. La deuxième mini-série (dont la première partie est recueillie ici) raconte ce qui se passe après l'épisode d'Hambry, et ça n'est plus que de l'inédit, ce qui franchement semble un soulagement pour tout le monde. Peter David au scénario semble s'amuser beaucoup plus et prendre ses marques sur les dialogues (les échanges entre Alain et Cuthbert sont assez bien vus), et même pour votre humble traducteur, pouvoir avancer sur la série sans devoir se référer au bouquin toutes les trois lignes est assez reposant. Après, ceux qui ne supportent pas Jae Lee ne changeront pas d'avis avec cet album.

L'album 100 Bullets sorti en février (à-peu-près en même temps que les rééditions des deux premiers volumes) est très probablement le meilleur jusque là, en tout cas pour ceux qui apprécient l'ambiance polar à l'ancienne. C'est assez chouette que les sept premiers volumes soient désormais disponibles chez Panini, j'espère que ça va donner à beaucoup l'occasion de découvrir ce petit bijou, d'autant qu'avec ces sept volumes, on a suffisamment d'infos concernant les grandes interrogations de la série pour ne pas se sentir frustré. Bon, à côté de ça, j'en ai bien bavé sur la traduction de cet album, avec en gros une phrase à double-sens par bulle, au moins, et des jeux de mots à tous les coins de rue. Ce sera probablement l'occasion d'un prochain Perdu dans la Translation, quand je trouverai le temps de m'y replonger.

Apparemment, le deuxième volume Cult de Hellblazer par Jamie Delano n'est pas encore sorti alors qu'il était prévu pour février, ce que je peux comprendre car, étant donné les délais à l'époque (en gros, j'étais déjà en retard quand on m'a confié l'album à traduire), j'ai été plutôt pas mal à la bourre sur le rendu de la traduction. D'autant que, je crois que j'en ai déjà parlé, un épisode double en particulier a été assez cauchemardesque à traduire, se déroulant au temps du Roi Arthur (façon Excalibur de Boorman) avec donc beaucoup de poésie, un langage très soutenu... le genre de gros morceau où on est obligé de prendre un peu son temps. Je suis très curieux de le relire, celui-ci. En tout cas, si vous avez aimé le premier volume de la série, vous adorerez celui-là.

Evidemment, ma grosse nouvelle actu des derniers mois est le giga-crossover Secret Invasion, ma première percée dans le domaine des gros événements Marvel. Ecoutez, moi, j'aime bien. Je sais que ces sagas inspirent presque toujours une certaine déception en bout de course chez les fans, mais bon, c'est une énorme machine construite par l'un des Big Two : je ne pense pas qu'il faille s'attendre à lire Watchmen en attaquant un crossover quel qu'il soit. On est dans le divertissement pur et là-dessus, je trouve que la série tient ses promesses. Après, ce qui est vrai, c'est que pour un coup, les meilleures histoires du crossover sont à lire dans les tie-ins : certains "flash-backs" de New Avengers et Mighty Avengers sont vraiment sympa, et surtout les épisodes d'Initiative, dans Marvel Heroes, tirent pleinement parti du côté paranoïaque, type The Thing, du concept. Mais autrement, si vous voulez quelque chose qui creuse un peu la surface, c'est pas dans le giga-crossover Marvel de l'année qu'il faut aller le chercher, je dirais. En tout cas, moi, je suis content de m'être vu confier la bête !

Et donc, allez, on prend un peu d'avance avec mes deux sorties librairie de mars : Preacher 5, après la "parenthèse" du volume 4 (qui aura pourtant son importance pour la suite de la série), reprend le cours de la série régulière, avec quasiment que de l'inédit. Je dis quasiment, car il restait le one-shot Cassidy à publier, parmi les trucs qu'avait sorti Le Téméraire. Avec cet album, on rentre de plein pied dans le côté... allez, parlons vulgairement... soap de Preacher, qui pourra rebuter ceux qui préfèrent quand ça sodomise des hamsters et ça fait des doigts à Dieu. Si les événements de cet album, où Cassidy est mis très en avant, ne vous intéressent pas, c'est peut-être que vous ne tiendrez pas la série jusqu'au bout. Mais en ce qui me concerne, c'est une des raisons qui m'ont à l'époque rendu complètement accro. Ennis est super trash, mais quand il s'agit de faire dans le sentiment, il est plus qu'au rendez-vous... ce qu'avait déjà démontré le deuxième volume de la série, d'ailleurs, avec la saga d'Annville.

Bon, c'est con de finir avec la mauvaise nouvelle, mais Transmetropolitan 4 sort aussi en mars... et quand mes propositions concernant la façon de gérer la publication de la fin de série ont enfin été mises sur la table, l'album était déjà parti en impression. Pour résumer la situation, j'avais traduit les douze épisodes du volume, me fiant au plan éditorial qui proposait de finir la série avec le volume 5. Mais entre-temps, la décision a été prise d'inclure les bonus (Tales of Human Waste, recueillant des "articles" de Spider)... ce qui n'était pas possible avec la pagination maximale autorisée pour les Big Books. L'album 4 sortira donc bien avec neuf numéros seulement, pour le même prix, et les quinze derniers numéros seront partagés, avec les bonus, entre deux albums supplémentaires... dont j'espère encore qu'on pourra revoir leur prix à la baisse, mais comme ils sont tout de même plus épais que le volume 4, j'ai peu d'espoir.
Alors évidemment, tout cela est mis en exergue par un timing on ne peut plus malencontreux, puisque dans le même temps, Panini sort un Big Book Watchmen à 15 Euros pour quelque chose comme 400 pages. Le dépit des lecteurs sera donc bien compréhensible. On aura beau expliquer (et je pense qu'il va falloir que je me l'enregistre quelque part pour pouvoir le ressortir en copier / coller, d'ailleurs) que l'événement Watchmen est d'importance et que le tirage n'a rien à voir (il y a quelque chose comme dix fois plus d'albums tirés pour Watchmen... et en plus les frais de traduction et d'adaptation ont déjà été payés avec la version Absolute de l'année dernière), vous aurez forcément du mal à comprendre qu'on n'ait pas pu "caser" ces épisodes bonus de Transmet malgré le nombre important de pages. Dans l'état, je ne peux que vous redire que Transmetropolitan est malgré tout l'une des meilleures séries sur le marché, que ce serait dommage de vous en priver, que les bonus valent le coup et vous offriront plus de temps de lecture que l'équivalent en pages de BD... et que de toute façon, ce serait pas très gentil de taper sur le pauvre traducteur. En plus, souvenez-vous, je vous ai donné des bonnes nouvelles, aussi, quelques paragraphes plus haut...

(Image Copyright Marvel / Panini)

Commenter cet article

benoitreveur 29/03/2009 16:40

étant un grand nostalgique de "strange" et autres "titans" , j'ai bien évidemment "mes têtes" concernant les actuelles séries comics. J'avoue bien aimer ce qui se fait ces temps -ci dans "Hulk rouge", "Thor" et aussi les "petits jeunes qui montent " de "Avengers the initiative". A+

Arwe2n100e 28/03/2009 15:44

est ce toi qui a traduit le marvel univers hors serie 3 ?

Jérémy Manesse 05/04/2009 14:37


Non, c'est pas moi.


jerome 09/03/2009 14:35

Justement, j'ai passer une commande sur Discount comics qui a été valider et ensuite transformer en bon d'achat car plus disponible.

nathan95 09/03/2009 09:32

Enfin, c'est pas comme si y'avait pas des comic-shops qui vendaient les variants au prix couverture sur internet (à condition de les précommander un minimum...), hein ?

jerome 08/03/2009 13:26

Parce que les covers en serie limitée sont trop limitée, et qu'elles sont uniquement disponible dans les librairies spécialisés. Et que comme j'habite la cambrousse, il n'y a pas d'autres moyens de se les procurer. C'est pas vraiment Panini qui est responsable du surcout fait par certains libraires, mais de la petite quantité oui.