Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ON EN EST LÀ :

Le Blog de Jérémy Manesse

Pages

Publié par Jérémy Manesse

Je trouve assez drôle qu'une série qui fait tout pour caresser ses fans à rebrousse-poil, allant jusqu'à danser autour du téléspectateur en lui chantant "moi je sais, et pas toi, nananère", bref une série qui s'échine à paumer les gens... s'appelle "Lost".

Mais à vrai dire, je ne crois pas que ce soit une coïncidence. S'il semble d'ailleurs il y avoir une signification, un "grand secret" dans cette série, ça me semble être quelque chose comme "rien n'arrive par hasard". Je reviens plus bas sur ma théorie - enfin, celle de cette semaine.

Comme dirait ma grand-mère, je kiffe Lost. Grave. J'ai adoré le pilote de la série, mais l'épisode qui m'a vraiment définitivement mis le grappin dessus, foutu les menottes et forcé à m'agenouiller, c'est celui - le troisième, il me semble - où l'on découvre le destin de Locke.

Oui, la première saison a traîné en longueur. Ils avaient prévu de faire une saison de 13 épisodes, il me semble, la série a été un tel carton qu'ils en ont fait 25, forcément il y a eu du remplissage. Je connais pas mal de gens dont c'est la saison préférée, mais pour moi la saison 2 est infiniment supérieure. Oui, ça avance très lentement, mais quand on arrive à ne pas s'obséder sur les réponses et qu'on profite juste de la série : Putain que c'est bien écrit. Putain que c'est bien joué. Putain que c'est bien filmé.

La saison 3 vient de démarrer aux Etats-Unis, et le premier épisode est réalisé par JJ Abrams, le co-créateur de la série, qui n'avait jusque là réalisé que le pilote de la première saison. Je ne dévoilerai rien de l'enthousiasmante scène d'ouverture, mais ça ne va pas m'empêcher d'expliquer pourquoi je la trouve formidable.

(Je fais une parenthèse rapide pour les cyniques parmi vous : Oui, j'ai vu ces épisodes. J'assume. Je ne télécharge aucun film, aucune musique, mais je ne place pas les séries télé sur le même plan. J'achète les coffrets DVD de toutes les séries que je suis une fois qu'ils sortent, j'aimerais bien voir qu'on vienne critiquer le fait que je veuille voir les nouveaux épisodes sans avoir à attendre - et supporter - la version française de TF1. Je ne pense pas cautionner ainsi le piratage. Et je tire au passage mon chapeau aux fous furieux qui se démènent pour proposer à la communauté internaute des sous-titres à peu près potables en moins de 24 heures.)

En une minute et sans une ligne de dialogue, donc, juste à travers le jeu d'une excellente comédienne, Abrams parvient à mettre en place tout un tas de conflits potentiels et d'enjeux psychologiques dont celui qui a raté le prégénérique n'aura pas idée. Il renvoie en même temps à l'ouverture d'un autre épisode de la série. La structure de celle-ci s'en trouve renforcée, et ma confiance en les scénaristes aussi. On y décèle aussi une certaine jouissance à mener le spectateur en bateau, et cet aspect ludique est aussi une des choses qui me ravit dans Lost.

Pour ceux qui auraient raté ça, Damon Lindelof - l'autre co-créateur de la série - a indiqué qu'il avait un plan bien précis pour "à peu près" cinq saisons, et une idée très claire de ce que serait la dernière scène de la série. Lui et les autres membres de l'équipe ont passé toute la première saison à lancer des fausses pistes en interview pour rendre les gens fous, et c'est ce qui a lancé la théorie comme quoi ils ne savent absolument pas où ils vont, mais je ne souscris pas à cette théorie. La seule chose qui pourrait remettre cela en cause est la volonté éventuelle d'ABC de tirer sur la corde et de pondre des saisons supplémentaires au-delà de ce que les créateurs ont prévu, Lindelof ayant déjà indiqué qu'il se retirerait du projet dans ce cas. Espérons donc que la chaîne laissera les auteurs tranquilles.

J'adore le fait que les choses aillent lentement. Que l'explication des visions de Locke dans la première saison (celles qui aboutissent à la découverte de l'avion et à la mort de Boone) ne soient expliquées qu'une bonne saison plus tard, lorsque M. Eko et lui trouvent le point d'interrogation. J'adore la perspective de me refaire la série en entier à un moment donné pour voir toutes les pièces du puzzle s'imbriquer. Et je suis quasiment sûr qu'elles vont toutes - allez, restons prudents, presque toutes - s'imbriquer.

Ma petite chérie veut bien admettre que c'est une possibilité, mais elle a lâché l'affaire. Lors du ventre mou de la deuxième saison (vers le milieu, il y a deux-trois épisodes un peu "blah" qui se suivent), elle en a eu marre d'attendre les réponses et je regarde depuis Lost tout seul. L'est pas très patiente, ma tite chérie. Dommage pour elle, parce que les meilleurs épisodes sont à mon sens arrivés après, à partir de l'entrée en scène de "Henry Gale". J'arrive à lui montrer quelques scènes à l'occasion et malgré sa rancoeur envers les scénaristes, sa réaction au démarrage de la saison 3 fut "putain, qu'est-ce qu'elle joue bien". Elle sent bien que j'essaie de manoeuvrer pour la rendre à nouveau accro. Ca va pas être facile. Mais c'est vrai, que les coups de théâtre, c'est bien de pouvoir les partager.

Je reviendrai sûrement sur Lost au gré des rebondissements vicelards qui nous seront balancés dans les prochaines semaines. En attendant, voici ma théorie, telle que je la conçois pour l'instant - élaborée en collaboration avec ma tite chérie, qui lit pas beaucoup de comics mais qui pourrait en écrire, quasi : Le projet de l'Initiative Dharma, des autres, etc., vise à mon sens à contrôler les probabilités - un peu comme la Sorcière Rouge, pour revenir aux comics - sans influer directement sur les événements. Toutes les rencontres invraisemblables entre les différents personnages dans les flashbacks, les coïncidences, le fait que Desmond n'ait pas tapé les chiffres précisément où l'avion passait au-dessus de l'île... Tout cela a d'après moi une cause unique : Dharma a trouvé le moyen de contrôler le chaos, la probabilité, donc le futur. Le défi des naufragés de Lost au fur et à mesure que la série se déroule, d'après moi, sera de démontrer qu'ils disposent encore de leur libre-arbitre, et donc de contrecarrer les prédictions des Autres.

Sachant que le prochain épisode annihilera probablement totalement cette hypothèse.

(Image copyright ABC)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

thomas (fanficsworld) 11/12/2006 18:34

J'ai eut l'occasion de découvrir cette superbe série qu'est Jericho, et j'adore carrément. La série avance à son rythme, c'est vrai, et alors ? C'est déjà pour cette raison que des gens ont détesté la Saison 2 de Lost (ou l'ont moins aimé, du moins) et c'est la raison pour laquelle je les ai aimées toutes les deux :)Déjà 5 épisodes de visionné, vivement que je vois la suite (et merci au cousin germain de l'ami qui me les envoies, bien entendu !). Thom...

mast 05/12/2006 17:51

Jericho ça part un peu bof bof, et au final, les derniers épisodes avant la coupure hivernale font remonter le niveau.Bonne caractérisation des persos, même si y'a un je ne sais quoi de conservateur dans la série qui commence à peser.Et puis, y'a Hawkins, le black, qui tue tout.A  suivre, quoi.

thomas (fanficsworld) 05/12/2006 16:49

Salut ! Effectivement, les gens qui aiment pas la suite de Lost sont, souvent, des gens qui veulent pleins d'action tout le temps, des réponses très vite, et surtout qui se fiche de l'exploration de la personnalité des personnages. Perso, j'adore le travail fait sur la personnalité des gens, et notammant sur John Lock, qui reste décidément l'un des meilleurs personnages de cette série (j'ai aussi un gros coup de coeur pour Mr Eko, même si sa dernière apparition dans la saison 3 est... comment dire... enfin voilà quoi, ses prochaines apparitions seront très différentes lol). Je suis très curieux de voir ce que donne la série Jericho, aussi.    Thom...     

mast' 29/11/2006 13:19

 Alors, Blix, tu en as pensé quoi au final de ces 6 épisodes?Autrement dit: tu es dans le camp des "on profite du voyage" ou dans celui des "c'est de moins en moins bien, et puis, Prison Break ça tue sa race"?

Jérémy Manesse 29/11/2006 13:23

Le camp de "je kiffe ma race" et "Prison Break, j'ai pas vu, j'attends le DVD".

mast' 31/10/2006 15:37

Canadienne...... ou belge."The others are coming... une fois!"L'épisode 4 de la saison 3, que j'ai pu voir en sondant télépathiquement l'esprit de Lindelof était trés bien, avec plein de petits retournements de situations plus ou moins bien amenés.Gros coup de coeur pour le "son of a bitch" de la saison (y'aura pas mieux, pas possible) de Sawyer, pardon, James, à Henry Ga-re-pardon, Benjamin.