Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ON EN EST LÀ :

Le Blog de Jérémy Manesse

Pages

Publié par Jérémy Manesse

Eh ! Trois albums en janvier ! C'est que je commence à faire mon petit trou, dites-donc !

Voici donc un petit tour d'horizon des ouvrages que j'ai traduits et qui sortiront en janvier. A vrai dire, il y a aussi quelques albums de février qui seront prêts pour Angoulême (dont Batman : Secrets, peut-être, je ne connais pas encore la liste définitive), mais restons sur la "cover date".

Mon petit préféré, c'est WE3 (NOU3). J'en ai déjà parlé dans le tout premier Perdu dans la Translation, mais on peut revenir sur cette petite perle signée Grant Morrison et Frank Quitely (que vous avez déjà pu voir sur l'album Terre 2 paru chez Soleil ou sur New X-Men, disponible en MARVEL DELUXE). C'est un peu le E.T. de Morrison, en plus cinglé et gore, évidemment, mais il a en commun avec le film de Spielberg cette touchante chasse de trois pauvres bêtes qui n'ont rien demandé à personne sinon de retrouver leur maison. Sauf que là il n'y a pas de famille humaine pour les abriter : Je vous laisse la surprise sur ce qui se passe à la place.

L'histoire, donc, c'est celle d'un chien, d'un chat et d'un lapin qui sont les cobayes d'un projet (devenu) gouvernemental visant à faire d'animaux des machines à tuer qui livreront les guerres du futur. Les choses se gâtent quand l'armée décide de mettre au rebut ces trois "prototypes". Morrison et Quitely prennent énormément de risques, chacun de leur côté, avec la narration : Les dialogues se font dans un genre de langage SMS étrange tandis que le découpage lorgne parfois du côté des plus épileptiques des blockbusters. Mais tout cela fonctionne à merveille. J'aime beaucoup les autres albums de ce mois, mais je donne la palme à WE3, d'une part parce qu'en format Graphic Novel, ça devrait vraiment bien le faire, et puis parce que c'est bien aussi de temps en temps d'avoir une histoire en un seul volume qui ne demande pas une licence en histoire des comics. Le genre d'album que je garde de côté pour prêter aux gens, histoire de les rendre accros aux comics. Gnark gnark.

Le deuxième volet de Justice, à l'inverse, joue sur les archétypes bien connus de l'univers DC. C'est un peu la marque de fabrique d'Alex Ross, Doug Braithwaite et Kim Krueger, d'ailleurs : Déjà sur la trilogie Earth X / Universe X / Paradise X chez Marvel, l'exercice consistait à s'installer dans un coin avec le bac à sable et de faire son propre château. Une micro-continuité, en somme.

Pour ceux qui voudraient prendre le train en route - une drôle d'idée vu que le premier volume est toujours disponible et qu'il n'y en aura que quatre - voilà où nous en sommes : Les super-vilains sont retournés par un rêve annonçant la fin prochaine de la Terre à la suite d'un genre de guerre nucléaire. Les héros n'y peuvent rien et périssent dans ce rêve, ce qui pousse un groupe des dits vilains à s'unir pour écarter les membres de la JLA de la circulation, ceci afin de... sauver le monde par leurs propres moyens ! A la fin du premier volume, Red Tornado se faisait décalquer par un agresseur invisible (ah tiens, parenthèse : Red Tornado a-t-il récemment réussi à faire une seule apparition dans une série sans se faire démonter la gueule ? J'ai l'impression que c'est le quatrième comic où il se retrouve décapité cette année) et les vilains obtenaient ainsi l'identité secrète des héros de la JLA.

Je sais que c'est un peu à la mode de taper sur Ross, mais moi je l'aime bien, cette saga. Pas toujours évidente à traduire, parce qu'il semble bien qu'il y ait des éléments - même dans le premier volume - indiquant qu'il y a un gros rebondissement à venir et qu'il y a "quelqu'un d'autre" derrière tout ça. Hors, la mini-série n'est pas finie aux Etats-Unis et, n'ayant pas réussi à joindre un des participants par mail, je n'ai pu que traduire prudemment pour ne pas être contredit par une révélation future. Par exemple, je ne savais pas qui avait latté la face à Red Tornado quand j'ai traduit le premier volume. Ah, c'est les risques du métier. Je trouve que l'union Braithwaite / Ross aux dessins fonctionne du feu de dieu, en tout cas.

Last but not least, 100 Bullets fait son grand retour en France. Au propre comme au figuré, comme je l'ai indiqué dans un autre Perdu dans la Translation, puisque le gros de l'album se déroule à Paris. Ca ne peut qu'être bon pour lancer la collection, même si je me demande s'il y a vraiment tant de gens que ça qui seront davantage susceptibles de prendre un album parce qu'il se déroule en France.

Cette série, c'est le rêve du fan de conspiration. Des secrets par dessus d'autres, des guerres entre organisations secrètes, des soldats qui savent à peine pour quel camp ils se battent... Du complot dans tous les sens. Et au-delà de ça, des sagas qui se suffisent en général très bien à elles-mêmes, comme le premier épisode de cet album le prouve magistralement.

Au départ, pourtant un concept simple : Un type débarque et vous propose une mallette. A l'intérieur : Une arme, cent balles non identifiables, les preuves incriminant ceux qui ont fait de votre vie un enfer, et la garantie d'une immunité totale si vous décidez de faire usage de votre arme. Pas compliqué, hein ? Aussi peu compliqué... qu'un avion qui s'écrase sur une île, tiens.

C'est pas par hasard que j'évoque Lost ici : Si vous êtes de ceux qui sont hérissés par les mystères à rallonge de la série et surtout par l'incapacité de qui que ce soit à répondre à une question autrement que par une énigme, cet album va vous enquiquiner, c'est sûr. Mais ça reste très prenant, super bien écrit et souvent assez drôle (même si l'humour est très, très noir). Et puis Dizzy Cordova est de retour, et les différentes trames de la série commencent du coup à se rassembler.

(Image Copyright DC)

Commenter cet article

Tony D'Agostino 24/11/2006 13:26

Salut Jérémy,
Je me présente Tony D'agostino directeur de publication du Magazine DC Flash Comics qui a changé Flash Comics.
Le but de mon courrier est de savoir si tu serais intéressé de faire des rédacs pour mon Comics??? Voilà la question est posé!
@+ Tony

Jérémy Manesse 24/11/2006 17:36

Merci pour la proposition et le vote de confiance, mais d'une part, je ne suis pas sûr d'être dans vos moyens (d'après ce que j'entends autour de moi), et d'autre part, et contrairement à ce que peut peut-être laisser croire la fréquence des mises à jour de ce Blog, je n'ai pas tant de temps que ça de libre.Mais c'est gentil d'avoir pensé à moi.