Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ON EN EST LÀ :

Le Blog de Jérémy Manesse

Pages

Publié par Jérémy Manesse

Hier soir, avec tite chérie, nous sommes allés voir le fameux "relaunch" de la "franchise" James Bond. J'avais vu le premier film du nom de Casino Royale, ce truc étrange où la bande-annonce faisait une liste assez baroque des acteurs incarnant James Bond, de David Niven à Woody Allen. C'était un joyeux bordel plutôt raté, ce film, mais bref : Il n'avait pas grand-chose en commun avec le Casino Royale qui nous est présenté aujourd'hui.

Bon, moi j'aime bien James Bond. Les super-héros fraîchement débarqués type Jason Bourne ou Jack Bauer lui ont donné un sacré coup de vieux, c'est vrai, mais je continuais à apprécier l'ancêtre, même avec Pierce Brosnan qui avait apparemment du mal à comprendre que dans la vraie vie, il n'était pas James Bond.

Cela étant dit, c'est vrai que la série méritait bien une couche de peinture, voire le retour aux sources que propose Casino Royale. Mission accomplie : Le Bond qu'on nous propose aujourd'hui est le plus enthousiasmant depuis longtemps, à mon sens. Il n'est pas sans défaut, certes, mais ce qui fonctionne fonctionne suffisamment bien pour attendre avec impatience de voir ce que donnera la suite. Le choix de Daniel Craig est assez couillu (putain, c'est pas en France qu'on prendrait ce genre de risque de distribution) et le film est d'ores et déjà gratifiant pour toutes les "premières fois" qu'il présente (rappelons que cette aventure est présentée comme la première de James Bond) : Bond butant son premier gars, Bond kiffant son premier smok, Bond rencontrant Felix Leiter pour la première fois, Bond disant "Mon nom est Bond" pour la première fois... Suffisamment de goodies pour caresser le fan dans le sens du poil, mais aussi pour lui indiquer que le James Bond nouveau est bien nouveau. Le flegme britannique est partiellement foutu à la corbeille : Ce Bond est là est colérique, mauvais perdant, plutôt brutasse, et envoie péter le barman qui lui demande s'il veut sa vodka martini au shaker ou à la cuillère.

Les scènes d'action font aussi partie des réussites du film. La toute première, où il poursuit un genre de yamakasi, est carrément invraisemblable et apporte du neuf dans un genre très, très rebattu. Anecdote : Le yamakasi en question, j'ai joué avec lui dans une petite vidéo. J'ai vu ce gars péter des briques à mains nues, et ça n'a fait que renforcer pour moi le réalisme de la scène. Le film est par ailleurs d'une densité impressionnante : Rien que pour arriver au second acte du film, à savoir le centre du scénario, on a largement l'impression d'en avoir eu pour son argent. C'est aussi agréable de voir un film d'action qui ne surligne pas trois fois son scénar... On est souvent un peu en retard à la comprenette sur le père Bond, et c'est tant mieux.

Le gros point faible du film est le début du troisième acte. On ne peut pas vraiment en vouloir ni aux acteurs, ni au réalisateur... Le problème est inhérent à ce qui est raconté, à savoir ce qui a fait de James Bond l'homme qu'il va être par la suite. En y réfléchissant, l'équipe a fait ce qu'elle a pu, en présentant les choses le plus sincèrement possible, mais les événements qui se déroulent dans cette troisième partie paraissent tellement surréalistes pour quiconque connaît un minimum James Bond qu'on ne peut que se demander ce qui se passe. Surréaliste, c'est le mot qui convient.

Dans la catégorie des points faibles, on peut aussi parler d'une scène vers le début, où Isaac de Bankolé incarne un Seigneur de Guerre. Pour ma chérie et moi, la scène a souffert du fait que nous avions vu Lord of War la veille, beaucoup plus réaliste. Ah oui : Lord of War est le premier film que nous ayons testé sur notre nouvelle installation home cinéma (ça y est, tout est là), mais je vous en reparlerai une autre fois.

Mais globalement, pour ce qui concerne Casino Royale, on a passé un très bon moment. C'est du bon Bond.

Allez, Joyeux Noël à tous !!!!!

(Image Copyright Columbia Pictures)

Commenter cet article

Anonyme 28/12/2006 16:28

Perso j'ai aussi kiffé ce film et en lisant ta critique , je me rends compte un peu plus que j'ai oublié pas mal de trucs  dans mon propre article...

Odessa 27/12/2006 10:07

Comme je vais pas dire Joyeux Noël après coup, bon réveillon de la St Sylvestre ;)Moi, j'ai pas aimé comme film.Je me suis emmerdée du début à la fin (au point de regretter de ne pas pouvoir sortir mes mots fléchés).Je ne m'étais pas ennuyée autant depuis Matrix 2, c'est dire...J'ai trouvé que les scènes de combat duraient des plombes. Ca flirtait avec la parodie, les hommages aux autres films avec les gros plans ridicules, les chevaux fringants sur la plage et cie. à tel point que toute la salle de ciné était morte de rire tant c'était ridicule...J'ai eu l'impression que tout le monde sortait déçu de ce film, mais plus tard, j'ai entendu des connaissances dire qu'elles avaient aimé... Alors je me suis dit que ça devait être moi. Je précise que je ne suis pas une puriste pro-Connery, mais une délirante pro-Moore, ceci explique peut-être cela...

Adinaieros 25/12/2006 01:00

Bon bah j'ai un collegue de mon forum ciné qui est fan de Bond et qui "espere" trouver un avis négatif...c'est tjrs pas le cas :)