Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ON EN EST LÀ :

Le Blog de Jérémy Manesse

Pages

Publié par Jérémy Manesse

lostfinalJe sais, c'est un peu pathétique. En revisitant un peu mes derniers articles, je m'aperçois bien que depuis un petit paquet de mois, un article sur deux commence par une variation sur le thème "j'ai pas eu le temps, va y avoir plus de mises à jour, je sors la tête de l'eau", bla bla bla, machin machin. Et le résultat, c'est quasiment pas d'articles au mois de mars, alors que si, si, j'aurais eu le temps d'en écrire.

Le temps mais pas du tout la tête à ça. Ca arrive aussi. J'aimerais pouvoir dire que ça va changer, mais ce coup-ci, je préfère ne pas m'avancer. Il y a toutes les raisons pour que j'aie le temps d'accorder un peu plus de temps à ce blog dans les mois qui viennent, mais il y a aussi toutes les raisons pour que ce soit le dernier de mes soucis. Bon, c'est pas comme si vous aviez payé un abonnement, hein, mais voilà, on verra ce qu'on verra, et advienne que pourra, et les moutons seront bien gardés. Et un tiens vaut mieux que deux baffes dans ta gueule.

Mais quitte à écrire un article par mois, je sais qu'il y a beaucoup de gens qui se sont étonnés de ne pas encore avoir eu mon avis sur la dernière saison de Lost, en cours de diffusion. Je préférais attendre d'en avoir quelques-uns sous le coude avant d'émettre un jugement, mais vu qu'on a dépassé la moitié, j'ai intérêt à m'y mettre sans ça je n'aurai plus qu'à faire un bilan global de la série d'ici moins de deux mois.

C'est bizarre, hein, de se dire que la série sera définitivement bouclée fin mai ? Lost est une des séries les plus addictives qui soient, et c'est assez fou de lire les commentaires de ceux qui disent en avoir marre d'attendre des réponses, mais qui reviennent chaque semaine depuis maintenant six ans. D'une manière générale, on assiste avec cette saison à un phénomène prévisible : Un certain nombre de gens ne sont pour l'instant pas satisfaits par cette dernière saison, souvent pour des raisons diamétralement opposées, pas assez ci, un peu trop ça, rien à battre de Jacob, rien à battre de Kate. L'une des raisons principales est la structure choisie pour cette saison, qui a rajouté un mystère par-dessus tous les mystères de la série.

Ca va vite devenir très difficile de discuter de tout ça sans entrer dans les spoilers, donc je vais vite faire la version rapide de mes réactions : Moi, j'adore. J'ai lu un article de Drew McWeeny, un type que j'aime beaucoup, indiquant qu'il voyait dans cette espèce de tempête de commentaires inquiets, violents et parfois contradictoires, une espèce de phénomène de manque anticipé. Les fans ayant conscience qu'il s'agit des dernières heures de la série voient défiler chaque seconde des épisodes de cette saison qui n'est pas consacrée à offrir des réponses comme une seconde de perdue, et n'arrivent pas à se laisser porter. Perso, j'ai perdu absolument toute objectivité, je crois : Je suis monstrueusement fan, je savoure chaque épisode scène par scène, je me délecte de l'écriture (à noter qu'alors que la série devient de plus en plus sombre, les dialogues sont toujours aussi drôles). Et quand les réponses arrivent, je sautille sur mon siège, à côté de ma tite chérie qui, rappelons-le, avait lâché l'affaire en milieu de saison 2, se contentant de mes résumés passionnés et de quelques épisodes où je lui disais "celui-là, faut que tu le voies"... et qui est revenue avec l'épisode final de la saison 5.

Et c'est là qu'on va rentrer dans les gros spoilers, donc si vous attendez une diffusion VF de la série (beurk, pouah) pour apprécier Lost saison 6, le mieux est de partir maintenant, sachant que j'ai vu tous les épisodes jusqu'à l'épisode centré sur Sun et Jin de cette semaine.

Tiens, d'ailleurs, parenthèse, je me suis essayé au téléchargement légal de la série sur l'iTunes Store. L'épisode diffusé le mardi soir arrive en VOST le mercredi après-midi (parfois le mercredi soir) sur mon ordi en téléchargement définitif, avec un forfait à quelque chose comme 30 euros et quelques pour l'intégrale en HD. Oui, c'est super cher, c'est du racket, et s'ils veulent que ça marche, va falloir qu'ils fassent des efforts. Mais la qualité d'encodage est là, la traduction est pas mal (sauf parfois celle des titres des épisodes, curieusement), et je file mes sous directement à ABC plutôt qu'à TF1. Je trouvais que ça valait le coup d'essayer. Mais ils pourraient au moins y ajouter une réduc' pour le coffret Blu-Ray à venir, merde.

Personnellement, je pense qu'on appréciera ou pas cette dernière saison sur la base d'un principe simple : L'adhésion ou non au concept de Jacob vs L'Homme en Noir. Beaucoup comme moi attendaient d'en savoir enfin plus sur Jacob depuis la première fois qu'il a été évoqué, en début de saison 3 si mes souvenirs sont bons, mais je peux comprendre que ceux qui sont surtout là pour savoir si Kate va finir avec Jack ou Sawyer (oui oui, ils existent vraiment) s'ennuient un peu, comme d'autres peuvent regretter que Locke ne soit plus vraiment Locke (ce qui doit par contre être assez jouissif pour Terry O'Quinn, l'acteur qui l'incarne). Un des "défauts" de cette dernière saison, c'est aussi, sans doute, de s'adresser surtout aux fans absolus de la série, qui connaissent chaque recoin de chaque épisode et saisissent toutes les allusions, "méta" ou non. Pour un acharné comme moi, qui ai dû voir chaque épisode de la série au moins deux fois (oui, même celui où on apprend comment Jack a eu ses tatouages), c'est on ne peut plus gratifiant.

Je prends un exemple dont j'ai déjà pu parler je ne sais plus sur quel forum, mais qui est très symptomatique. L'été dernier, lors de la Comic-Con, un panel de questions-réponses a été organisé (trouvable facilement sur YouTube), donnant une dernière occasion aux fans de poser leurs questions aux créateurs de la série. Je sais pas pourquoi ils se cassent, d'ailleurs, les auteurs n'ont jamais dit que des conneries quand on leur a posé des questions sur les grands mystères de la série. Jorge Garcia (Hurley) s'était incrusté parmi les fans pour poser sa propre question sur un ton un peu agacé, à savoir (je résume) : "Oui, bon, vous nous avez promis que dans la saison 6, on aurait enfin la réponse à toutes nos questions concernant la série. Dans la saison 1, Sayid torturait Sawyer pour qu'il dise où il avait caché l'inhalateur de Shannon, et on s'est finalement aperçu que c'était pas Sawyer qui l'avait. Est-ce que dans la saison 6, on saura enfin où est passé l'inhalateur de Shannon ?" Rires dans la salle, regards navrés des auteurs.

Et du coup, j'ai explosé de rire durant l'épisode "Lighthouse" lorsque, alors que Hurley conduit Jack au phare de Jacob, il tombe sur l'inhalateur de Shannon, à côté de leur ancienne grotte. Cette façon de ne jamais se prendre au sérieux, de préserver avec acharnement ce côté ludique de la série, est pour moi une des raisons qui rend la série si attachante. Je prendrai comme autre exemple le moment où Richard annonce à tout le monde qu'ils sont tous morts et que cette île est en fait l'Enfer, une des théories favorites des fans durant les premières saisons.

L'autre élément qui agace beaucoup les fans cette année, c'est le temps "perdu" avec les flash-slideways, ces aperçus de la réalité parallèle dans laquelle l'avion ne s'est jamais écrasé sur l'île, procédé qui remplace les flash-backs et les flash-forwards des saisons précédentes. Là aussi, je pense que le problème vient de l'anxiété que les fans ont concernant le temps qui s'égrène peu à peu vers le dernier épisode. Pourquoi perdre du temps avec ces histoires anecdotiques ? A l'autre bout du spectre, il y a ceux qui pensent avoir déjà compris le fin mot de l'affaire et qui disent que cette réalité n'est pas parallèle, mais le résultat des actions de nos héros au cours de la saison. Que c'est la saison 7, en somme. Ca, j'y crois pas une seconde, me fondant principalement sur le "ça a marché" que lance Juliet avant de mourir. Les deux trames sont bien parallèles et vont où se confondre où influer l'une sur l'autre, j'en suis à peu près persuadé. Et je suis d'ailleurs aussi persuadé que le prochain épisode, centré sur Desmond, va nous en dire beaucoup plus sur le pourquoi du comment de cette réalité parallèle. Souvenons-nous que les épisodes de Desmond sont en général les meilleurs de la série. Quoi qu'il en soit, je pense que les auteurs savaient dès le départ que ces flash-sideways allaient contrarier, agacer, et je les trouve assez couillus d'être allés au bout du truc, en ne lâchant qu'un petit indice par-ci par-là, des pistes de réflexion pour nous aider à deviner la signification de la réalité parallèle. Du coup, on est encore en train d'échafauder des théories alors qu'on est en train de nous déballer tous les mystères de l'île.

Vous me direz, d'où me vient cette confiance aveugle pour les auteurs de Lost ? C'est très simple : J'ai été tout simplement époustouflé par l'immense rebondissement de la fin de la saison 5 concernant Locke. Je me suis revu une bonne partie de la saison 5 avant d'attaquer la 6, principalement tout ce qui précède la mort de Locke, et je pèse mes mots en disant que c'est un des rebondissements les plus énormes et les mieux préparés de l'histoire de la série télé. Tous les éléments, tous les indices sont là pour qu'on comprenne que le Locke ressuscité est en fait la fumée noire, c'est d'une cohérence et d'une maîtrise implacables. Et en plus d'être un excellent rebondissement, il donne à la carrière de John Locke dans la série une dimension tragique absolument incroyable, remontant à certains des tous premiers épisodes de la série, je pense notamment à celui où la fumée noire épargne Locke... ce qui prend tout son sens aujourd'hui.

C'est pour ça que j'accorde toute ma confiance aux auteurs pour cette dernière ligne droite, d'autant que je fais partie de ceux qui ont toujours apprécié les personnages de la série. Je n'ai donc aucun mal à apprécier les destinées parallèles des différents personnages, les apparitions d'à-peu-près tous les rôles secondaires apparus depuis la saison 1, et toute la saison 6, jusque là, m'a plu. Allez, si, j'ai quand même un bémol sur l'épisode de Sawyer, un peu tarabiscoté dans le côté "j'arnaque tout le monde mais en fait je pense qu'à moi".

Mais tout de même, si je repense aux moments que j'ai adorés dans cette saison, il y en a un paquet :

La découverte des deux réalités parallèles.
Le Sayid zombie complètement flippant.
La Claire enfant sauvage.
Le discours déchirant de Ben à Ilana.
Jin qui découvre les photos de sa fille.
L'épisode entier consacré aux origines de Richard. La discussion avec Jacob en particulier.
Le phare et le retour des numéros magiques. Le concept des candidats.
L'attaque du temple par la fumée noire.
La baston entre Sayid et le chef du temple.
Les manipulations de "Dark Locke".
Le retour de Desmond.

J'en oublie sûrement. Non, vraiment, je comprends pas ce qu'ils ont, ceux qui subitement n'aiment plus la série. Ils n'ont pas dû voir Battlestar Galactica, qui tirait la dernière saison en longueur pour nous donner toutes les réponses en six minutes au milieu d'un épisode. Ici, les réponses sont saupoudrées, comme toujours depuis le début de la série. Je trouve la cohérence avec tout ce qui s'est fait avant assez admirable. On n'a pas dû voir la même série, pendant six ans.

Moi, et à moins d'une grosse grosse maladresse dans les sept épisodes qui restent (dont un double), je suis ravi ravi.

(Image Copyright ABC)

Commenter cet article

Eric Maillard 25/04/2010 04:25



Paradoxalement, je fais partie de ceux qui sont un peu frustrés par cette saison 6 (même si le niveau est revenu au top depuis les épisodes diffusés en avril)... et je suis d'accord avec pas mal
de points de ce (très bon) papier. Disons que les quelques déceptions relevées ont pris le pas sur le plaisir des révélations égrenées parce que je mets la barre très (trop) haute. Mais
je fais confiance aux scénaristes pour ne pas être déçu à la fin. Rendez-vous le 23 mai donc ;-)


Mon seul vrai désaccord porte finalement sur BSG dont j'ai adoré la dernière saison.



sydiev 10/04/2010 18:32



Pour le concept "On est en enfer" je crois bien que cela va être de ce resort.
Voir en Jacob le bien et l'Homme en noir le mal. L'île serait un lieu outre-monde (mort ou vivant ?) où s'affrontent le bien et le mal. D'où le mal ne doit pas s'échapper. Jacob ne peut être tué
directement par l'homme en noir et chacun cherche un successeur. Ainsi les équipes constituées à partir des anciennes vies des persos : Jack, Hurley, Sun (le bien) et de l'autre côté Kate, Sayid,
Sawyer et Jin (le mal).
Après quel est le rôle de Desmond, Benjamin, Miles, Richard, Ilana et Widmore ? En plus il me semble que Rose et Bernard trainent quelque part sur l'île ? Reverra t'on Walt (quand même chelou le
gamin) et Michael ?
En tout cas, je suis pleinement satisfait de cette saison 6 pour le moment. Même si certaines réponses sont balayées en 5 secondes genre l'homme en noir et la fumée : "ben ouai c'est moi la
fumée." "On va se prendre un café ?" (limite).



mdata91 06/04/2010 09:25



Globalement d'accord également (mais moins sévère sur BSG :p)).


 


Dans tes scènes préférées, j'ai remarquée l'absence de celle où Jack joue à la roulette russe avec de la dynamite. Oubli ou ça ne t'a pas marqué ? (personnellement je l'ai trouvée énorme cette
scène)



fanficsworld 02/04/2010 22:45



Comme d'hab, je suis à peu près d'accord sur tout ce que j'ai lu ici. Jeremy Manesse, c'est un peu l'ami-fan-de-série-télé que j'aurais voulu avoir toute ma vie, je crois. =D lol


Seul mini-bémol : la blague sur "on est en enfer", qui fait répétition avec le père de Locke qui disait la même chose il y a 1 ou 2 (3 ?) saisons. Seul bémol sur cet avis que je partage, donc...



Jérémy Manesse 02/04/2010 22:49



Ok, mais bon, dans la bouche du mec dont on sait qu'il a un grand nombre de réponses, au début de l'épisode qui lui est consacré, ça a plus de poids !



Julius 02/04/2010 20:10



Merci Jérémy.


C'est fou, tout ce que je viens de lire. Ça fait un drôle d'effet de m'apercevoir que tu ressens exactement les mêmes choses que moi sur cette série.


Moi aussi, je suis extra fan. 


Le coup de Locke/Smokey-man est un coup de maitre !


Là où j'ai été bluffé, c'est de m'apercevoir que "Ricardus" est là depuis plus longtemps que ce que je pensais. Puisque je croyais qu'il était là depuis les années 60, arrivé en même temps que
Charles Widmore, la bombe et tout le reste du régiment. C'est vrai qu'il n'y avait rien qui le précisait, maintenant que j'y pense.


J'ai quand même sacrément peur pour le couple Jin/Sun, le happy end pour eux me semble de plus en plus improbable, enfin, c'est comme ça que je le ressent.


Petite remarque aussi : Bravo aux auteurs d'avoir embauché Ayato de San Ku Kaï pour jouer le rôle de feu Dogen. Ca fait plaisir de le revoir.


Maintenant, si je puis me risquer au petit jeu ridicule de l'épilogue, je dirai que tout le monde se barre de l'île, sauf les deux candidats élus : Je dirai Jack Sheperd qui remplace Jacob, et
James Ford qui prends la place de Smokey .... ça se tient, non ?


Et zut à ceux qui n'aiment pas la saison 6 !!!!!